Tarologie, quid de l’éthique et de la déontologie ?

Tarologie, quid de l’éthique et de la déontologie ?

31 janv. 2024


Les no-go de l’accompagnement perso 🚩

Temps de lecture : 7min


L’éthique et la déontologie sont un vaste sujet dans le domaine des thérapies douces/alternatives. Pour avoir moi-même consulté plusieurs thérapeutes dans différentes pratiques, j’ai eu l’occasion de me confronter à certains red-flag de l’accompagnement personnel… 

Mais d'abord, quelques définitions :

Le mot déontologie désigne l’ensemble des devoirs et des obligations imposés aux membres d’un ordre ou d’une association professionnelle (ex. : les professions du corps médical sont soumises au code déontologique de l’Ordre des Médecins).

L’éthique, au contraire, invite le·a professionnel·le à réfléchir sur les valeurs qui motivent son action et à choisir, sur cette base, la conduite la plus appropriée.


Les thérapies alternatives ou douces n’ont très souvent pas de code déontologique à proprement parler : à moins de faire partie d’une fédération regroupant les thérapeutes de sa profession, fédération ayant définie un code de déontologie, alors aucun code ne nous est imposé. 

C’est pour cela que la précaution est de mise lorsque l’on toque à la porte d’un·e thérapeute : sa pratique n’est souvent ni encadrée, ni surveillée. Cela offre l’opportunité à des personnes mal intentionnées de s’adonner à n’importe quoi, n’importe comment (communément appelées charlatans) ; et, outre les arnaques financières, c’est surtout un danger médical auquel on s’expose alors. 

Ainsi, veillez toujours à consulter une personne qui vous semble être de confiance et compétente, qui met en avant des formations sérieuses tout en se tenant à jour, et qui présente clairement son éthique personnelle. Pour se renseigner, rien de mieux que de fouiller son site et ses réseaux. 

Enfin, rien ne vaut un premier rendez-vous pour valider ou invalider vos premières impressions ! Sentez-vous toujours libre de ne jamais rappeler ou revoir cette personne si le courant n’est pas passé.


Maintenant que tout cela est dit, quels sont les no-go de l’accompagnement perso et comment j’y réponds par mon éthique personnelle ? 


🚩 Imposer ses croyances : aucun·e thérapeuthe ne doit remettre en doute vos croyances ou vous imposer les siennes. 

Respecter votre liberté de pensée : j’utilise mes compétences dans le respect de votre dignité et de vos valeurs ; je ne peux en aucune manière vous imposer un quelconque système idéologique (croyances) ou remettre en doute le vôtre : nous travaillons main dans la main en fonction de qui vous êtes. 

🚩 Imposer un rythme : aucun·e thérapeute ne doit vous imposer un rythme de séances ; iel ne doit pas non plus vous imposer un rythme de thérapie (ex. : vous demander d’aborder enfin un sujet compliqué alors que ce n’est pas encore le bon moment pour vous). 

Respect de votre liberté de décision : dans une logique d’accompagnement, je vous laisse toute la responsabilité des décisions concernant votre vie, sans y interférer (respect de votre libre-arbitre) ; cela vaut pour le rythme des séances et l’arrêt éventuel de celles-ci : ces décisions vous appartiennent et je ne porterai aucun jugement en fonction de celles-ci. 

Respecter votre liberté d'expression : Lors des échanges, je vous laisse décider de ce que vous souhaitez révéler de vous-même ou pas ; nous respecterons ensemble votre rythme. 


🚩 Se substituer au corps médical : aucun·e thérapeute n’a le droit de poser un diagnostic médical ; cela est réservé au corps médical et formellement puni par le Code Pénal. De la même manière, si un·e thérapeuthe vous dissuade de consulter un·e médecin, fuyez ! 

✅ En tant que praticienne, je m’engage à ne jamais poser aucun diagnostic médical ;

Respect du secret professionnel : en revanche, tout comme les médecins, je suis tenue au respect du secret professionnel → tout ce qui est dit en séance reste en séance. 


🚩 Promettre du mieux-être, une guérison… : aucun·e thérapeute ne peut s’engager sur les résultats de sa pratique car nous réagissons tous·tes différemment et sommes tous·tes uniques ; si tel est le cas, c’est souvent mauvais signe…

Vous promettre une obligation de moyens et non de résultats : j’ai l’obligation de vous proposer la séance telle que décrite en amont (mes moyens), mais je ne peux vous garantir de résultats ; je ne suis qu’une guide entre vous et votre introspection, toutes les clés de réussite et de transformation sont entre vos mains. 

🚩 Se positionner en “détenteur·rice du savoir” : aucun·e thérapeute ne saura mieux que vous ce qui est bon pour vous ! Vous êtes la personne la mieux placée pour faire les bons choix en fonction de ce qui vous correspond le mieux. 

Adopter une posture émancipatrice : c’est le socle même de ma pratique du tarot → en vous proposant de poser vos propres mots sur vos cartes, je me place directement dans cette posture d’émancipation ; je vous remets les clés de votre parcours thérapeutique : vous choisissez de ce dont vous souhaitez parler et trouvez vous-même vos solutions. Bien sûr, le dialogue entre vous et moi est là pour vous accompagner sur ce chemin.


💡Pour mieux comprendre : Principes de l’écoute active et de la reformulation 

L’utilité d’un·e thérapeute se trouve dans sa posture d’écoutant·e attentive et active : attentive car iel prête une attention accrue à votre discours pour pouvoir ensuite offrir une reformulation (partie active), qui va aider la personne à avancer dans son raisonnement. 

La reformulation consiste à extraire les émotions et les significations sous entendues ou exprimées de façon périphérique dans le discours du/de la consultant·e et de les lui restituer pour l'aider à éclaircir sa pensée. Celle-ci agit aussi comme un “miroir” : en entendant son propos de la bouche d’une personne externe, le·a consultant·e peut alors prendre conscience de certaines choses, jusqu’alors enfouies dans l’inconscient ; en gros, ce n’est pas parce qu’on dit certaines choses que l’on en a parfaitement conscience, des déclics peuvent s’opérer à différents moments (notamment pendant la reformulation). 


En somme, les pratiques d’accompagnement personnel et thérapeutique doivent toujours être accompagnées d’une posture éthique, de non-savoir, d’écoute, de dialogue, et d’émancipation. 

C’est autour de ces valeurs que j’articule mes accompagnements. Je serais heureuse d’échanger plus en détail à ce sujet si vous avez des questions après la lecture de ces quelques lignes : n’hésitez pas à réserver un premier appel avec moi. 

Je vous souhaite de merveilleux instants de bien-être et, par-dessus tout, je vous souhaite de trouver la·Belle·Vie qui vous correspond ✨

Audrey FAISSAL

la·Belle·Vie Tarot c’est :

➡️ des séances de tarot introspectif en téléconsultation : découvrir toutes les offres ;

➡️ des ateliers découverte collectifs : les prochains ateliers ;

➡️ une newsletter mensuelle au contenu riche.