Qu'est-ce que le choix ?

Qu'est-ce que le choix ?

3 avr. 2023

Choisir, décider, trancher - photo by Steven Su
Choisir, décider, trancher - photo by Steven Su
Choisir, décider, trancher - photo by Steven Su

I/ La vie est une question à choix multiples

J’aimerais ouvrir le bal de cette thématique avec ma propre histoire concernant mon rapport au choix, j’ai pensé que ce serait plus parlant ainsi.

J'ai longtemps pensé que la vie n’était faite que de choix et que je devais constamment avoir à choisir plein de petites choses au quotidien. Je disais beaucoup que je n'aimais pas avoir à choisir et pourtant, le choix se présente si souvent à nous, que ça pouvait vite devenir pesant : la plupart du temps, il s’agissait de petits choix comme choisir son plat au restaurant, choisir ce que je voulais faire dans l’après-midi ou encore choisir mes céréales du matin quand maman m’avait autorisé à acheter des Kellogg’s (et du coup je me retrouvais avec les 8 petits paquets miniatures de toutes les sortes de Kellogg’s différentes, tu vois de quoi je parle ?)… Choisir était pour moi un clavaire !

Or, avec le temps, les choses se sont arrangées assez naturellement et c’est là que j’ai compris : le choix n'est plus un choix quand on est au clair avec soi-même. Et oui, si on est aligné·e, alors il n’y a pas à choisir parce, qu'au fond, on sait déjà ce qu’on préfère faire, ce qu'on préfère manger, ce qu'on veut réellement ou ce qu’on veut plus par rapport aux autres options qui s’offrent à nous, et la vie devient alors bien plus délicieuse ! Tout coule de source : on se fait confiance, on s'écoute et dans ces cas-là le choix n’existe plus vraiment.

Bien sûr qu’il existe des choix plus importants que d’autres, des choix qui ont un impact plus profond, qui portent un peu plus de gravité. Mais finalement la règle est un peu toujours la même : si on est au clair avec soi-même, si on est aligné·es, si on s’écoute et qu’on écoute son intuition, alors le choix ne sera pas un choix mais une évidence.

Cela ne veut pas pour autant dire qu'il sera facile de décider et de valider ce choix. Parfois, il n’est pas évident d'accepter la direction dans laquelle on doit aller, cela peut même être très difficile. Pour autant, quand on sait que c’est la bonne décision pour nous alors c’est dans cette direction que l’on ira.

Comme le dit Sonia Lahsaini, la vie peut donc être un questionnaire à choix multiples. Mais il n’y a pas de bonne ou de mauvaise réponse : la bonne réponse est celle qui nous appartient… Être en accord avec soi-même c’est donc la première chose et c’est la plus fondamentale, c’est notre pilier du choix. Mais y a-t-il d’autres outils pour nous aider à choisir ?


II/ Comment choisir ?

Nous venons de le voir, choisir avec son coeur et son intuition est le début d’un bon choix (comprendre un choix qui nous correspond profondément). Mais il est parfois difficile de choisir et c’est souvent le cas quand on n’y voit pas clair intérieurement.

Lors d’une période de choix de vie important, nous avons souvent tendance à peser le pour et le contre des 2 grandes options qui s’offrent à nous (cela te rappelle peut-être des listes que tu as toi-même déjà écrites ?), tout en considérant que ces 2 voies sont nos seules possibilités. Mais on ne le répète jamais assez : la vie n’est pas noire ou blanche ! Elle est un arc-en-ciel d’une infinité de nuances, dont chacune représente un chemin que je peux décider d’emprunter. En somme, la vie est un champs fleuri des possibles dans lequel je dois sélectionner les fleurs de mon choix pour composer le bouquet floral de mon propre équilibre. C’est beau, n’est-ce pas ?

Qu’est-ce que cela signifie exactement dans notre cas d’étude des 2 grandes options ? Et bien cela nous invite tout simplement à réellement regarder les options qui s’offrent à nous, à penser “hors de la boîte” comme disent les anglo-saxons : en étudiant un peu plus ma situation, en m’ouvrant à d’autres éventualités/possibilités, en nuançant mes choix disponibles, je peux parfois découvrir un nouveau chemin… Des 2 voies initiales que j’avais identifiées naît une 3e voie à la rencontre des 2 autres.

Et sinon, si je choisis de rester sur l’option 1 ou l’option 2, ce moment d’introspection m’aura permis de faire le point, de choisir en pleine conscience et toute connaissance de cause, et peut-être aussi de me rassurer sur l’avenir suite à ce choix.


Je vais vous donner un exemple bien concret de toutes ces belles paroles :

J’ai récemment eu en consultation de tarot un questionnement autour d’un choix de vie important. La personne avait effectivement identifié 2 options et elle avait aussi écrit sa petite liste de pour & contre ; elle penchait déjà vraiment pour une des 2 options mais elle avait un réel besoin d’être sûre de faire le bon.

Ici, nous pouvons déjà relever 2 choses :

  1. La personne a déjà choisi,

  2. Elle n’a pas assez confiance en elle pour valider son choix.


Nous avons donc procédé au tirage introspectif qui lui a permis d’identifier un manque de confiance en soi, et plus précisément de confiance en son intuition, et d’identifier également toutes les sous-options qui se présentaient à elle suite à son choix.

Il s’agissait d’une personne anxieuse (bon, après… 99% de la population exprime plus ou moins de l'anxiété !), et une personne anxieuse va souvent exprimer des “Et si…” : “Et si ça ne se passe pas comme prévu, j’aurais choisis ça pour rien”, “Et si finalement ça ne me plaît plus, je serais bloqué·e ici à cause de mon choix”, etc.

C’est précisément ce genre de projections dans le futur limitantes qui nous bloquent souvent lors de nos grands choix. Or, rien n’est jamais figé ! La vie est une continuité d’options ! Alors pourquoi en avoir peur ? Et finalement, avons-nous peur de mal choisir ou avons-nous peur de l’avenir qu’importe notre choix ? À ce sujet, Nelson Mandela nous répondra “Que vos choix reflètent vos espoirs et non vos peurs”.


Choisir judicieusement passe donc par :

  1. Se faire confiance et faire confiance à son intuition ;

  2. Ne pas choisir en fonction des autres mais bien en fonction de soi (bien sûr que “les autres” comptent, mais je compte avant tout et c’est ma vie !) ;

  3. S’accorder des instants calmes et privilégiés pour son introspection.


III/ Avons-nous vraiment la liberté de choisir ?

C’est une grande question à laquelle il y a a souvent 2 camps qui s’affrontent :

  • “Oui, nous avons toujours le choix !” ;

  • “Non, certaines personnes n’ont pas toujours le choix, avoir le choix est un privilège”.

Jean-Paul Sartre disait “La liberté est choix”. Donc si nous ne sommes pas libres, n’avons-nous pas le choix ?

Avoir la possibilité de choisir est une liberté et un privilège. Personnellement, je suis plutôt du camp “Nous avons toujours le choix”, mais cela veut-il dire que je nie l’existence des personnes qui ne sont pas libres, qui elles n’ont pas le choix ? Peut-être, et je pense donc que cette affirmation doit être nuancée et ne s’applique pas à toutes les situations.

Dans certaines situations, nous n’avons pas le choix : il s’agit de la contrainte. Quelle soit extérieure (ex. : être en prison) ou intérieure à nous (ex. : une prison psychologique comme la dépendance), la contrainte nous empêche de décider de la situation. Sous la contrainte, même si je suis toujours libre d’être moi-même et de m’affirmer, il est très difficile d’y arriver.

Ici, ce qui nous intéresse à l’échelle de la·Belle·Vie Tarot c’est de comprendre que le choix dépend de mon état de liberté. Si je ne suis pas enfermé·e, alors suis-je pleinement libre ? Et est-ce que je me sens pleinement libre ?

Il est important que vous répondiez à cette question, que vous preniez le temps de faire le point concernant votre rapport à la liberté : vous sentez-vous pleinement libre ? Osez-vous être libre ?

La liberté c’est la possibilité de choisir qui je suis profondément. En étant libre, je choisis ; et en choisissant, je m’affirme et je me respecte ; et finalement, je me libère encore plus : la boucle est bouclée, c’est un vrai cercle vertueux !

Après avoir dit tout ça, “choisir”… est-ce vraiment “renoncer”, comme on l’entend si souvent ? Je pense plutôt que “choisir” c’est “accepter” de vivre l’aventure de la Vie.

Alors, êtes-vous prêt·e à choisir votre liberté d’être ? 


Les cartes du choix dans le Tarot

Cartes majeures (issues des 22 atouts) : 

🃏 L'Amoureux / Les Amants : nous offre(net) le choix du coeur ou de la raison.
🃏 L'Hermite : nous amène à un temps de recul et de reflexion afin de faire le bon choix. 
🃏 La Justice : est gardienne de l'équilibre et des décisions avisées. 
🃏 Le Pendu : nous invite à voir les choses sous un autre angle pour apercevoir les voies cachées. 
🃏 La Tempérance : nous rappelle l'importance du calme et de la mesure (idéal pour faire son choix). 
🃏 Le Jugement : sonne le moment de rétrospective sur notre chemin parcouru et nos décisions prises : as-tu fait les bons choix ? 


Cartes mineures (issues des 4 suites) : 

🃏 7 de Coupe : face aux opportunités nombreuses, être dans l'action et la mesure plutôt que dans l'illusion et les idéaux irréalistes. 
🃏 2 d'Épée : certaines décisions sont difficiles à prendre, nous devons peser chacune de nos options.
🃏 2 de Bâton : la planification avant la décision, cette carte nous invite à évaluer nos différentes options. 


C'est ici que se termine cet article. Je vous souhaite de choisir juste pour vous et, par-dessus tout, je vous souhaite de trouver la·Belle·Vie qui vous correspond ✨

Audrey FAISSAL

la·Belle·Vie Tarot c’est :

➡️ des séances de tarot introspectif en téléconsultation : découvrir toutes les offres ;

➡️ des ateliers découverte collectifs : les prochains ateliers ;

➡️ une newsletter mensuelle au contenu riche.